Station de vidéocomptage à Mourlinghen

article
11 octobre 2017

LES CHIFFRES DU SYSTÈME DE COMPTAGE DES GRANDS SALMONIDES INSTALLÉ AU Moulin DE MOURLINGHEN (LIANE)

Début 2016, avec le soutien financier de la Région Nord-Pas-de-Calais et de l’Agence de l’Eau Artois Picardie, la Fédération du Pas-de-Calais pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique a investi dans un nouveau système de vidéocomptage « Riverwatcher ». L’objectif de ces stations de comptage est l’acquisition de connaissances plus précises des stocks d’espèces amphihalines présentes et de leurs conditions de migration, notamment pour permettre une gestion durable de ces espèces à fort intérêt économique et patrimonial. Le système de comptage est installé sur le barrage de Mourlinghen, à la sortie de la nouvelle passe à poissons.

ANNEE 2017
ESPECE

Truites de mer

(Salmo trutta trutta)

CLASSES DE TAILLE – de 50 cm 50 cm / 70 cm + de 70 cm
EFFECTIFS PAR CLASSE DE TAILLE 7 48 33
EFFECTIFS AU 11/10/2017

88

TRUITE-MER

Lamproies marine (comptage non exhaustif) : 2

 

Rappel des chiffres des années antérieures :

  Du 1er février au 11 octobre
  2016 2017
Truites de mer 68 88
Lamproies marine 0 2

Note : Les remontées annuelles sont comptabilisées du 01er février au 31 janvier suivant.

Effectifs annuels :

Retrouvez le rapport annuel du Suivi des remontées de Truites de mer au Riverwatcher de Mourlinghen (Liane) de l’année 2016 en cliquant sur la vignette en bas de page ! 

 LE SYSTÈME RIVERWATCHER

Le système de comptage « Riverwatcher » est utilisé pour surveiller la migration des poissons. Grâce à l’utilisation de la technologie infrarouge et au balayage de la caméra haute résolution, il est possible de reconnaître les différentes espèces qui passent le système et de valider les chiffres avec des images et des photos de leur silhouette. A noter que ce système de haute technologie est utilisé dans plus de 300 sites dans le monde entier, y compris l’Islande, la Scandinavie, l’Irlande, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Canada, l’Espagne, le Portugal, la Pologne, la République tchèque, l’Allemagne et la Suisse. Ce dispositif proposé par la société « VAKI » est le second installé sur le bassin Artois-Picardie.

Plus précisément : Le dispositif « Riverwatcher » s’apparente à un tunnel de forme rectangulaire. Installé à la sortie immédiate de la passe-à-poisson, les poissons sont contraints par un système de guideau de passer à l’intérieur du dispositif pour accéder en amont. Un scanner infrarouge disposé à l’entrée du « Riverwatcher » va dans un premier temps scanner la forme générale du poisson dès son entrée dans le dispositif et produire une image de sa silhouette. Cette silhouette sera la première image permettant de déterminer s’il s’agit bien d’un poisson. Le scanner est également l’outil permettant de mesurer la taille du poisson. Lorsque le scanner est activé, une caméra se déclenche et enregistre une séquence vidéo du passage du poisson. La date ainsi que l’heure de chaque passage sont également enregistrées.
Toutes ces données et ces images (vidéos, silhouettes) sont enregistrées dans un ordinateur directement connecté au dispositif. 

A noter qu’une convention a été signée avec l’AAPPMA de Samer (Association des pêcheurs de la Vallée de la Liane) afin que cette dernière puisse réaliser l’entretien du dispositif de comptage. La Fédération réalise quant à elle le dépouillement et la diffusion des données de passage.

 

13147564_988514791226092_8559229726842019227_o

Formation des membres de l’APVL à l’entretien du système Riverwatcher.

Nos partenaires :

Logo_FNPF_Inst_166_368Veolia-Logo-vector-image  logo-cab-gd-hor-coul-rvb  logo-hauts-de-France-bleu

logopnr_caps10984529_761920613885512_5109524588576485093_o